mardi 22 avril 2014

hydrolat aromatique de ciste ladanifère

Cela fait près de deux ans que j'utilise des hydrolats, et pourtant je n'ai jamais consacré un article à un seul d'entre eux. J'ai pourtant testé les hydrolats d'hamamélis, de cassis, de tilleul, de romarin, de lavande et enfin de ciste. Si je prends enfin le temps d'écrire un article sur un hydrolat, c'est sans doute parce qu'il m'a plus marquée que les autres. 

L'hydrolat de ciste selon Aroma-Zone : 

Propriétés
  • Astringent, il resserre les pores dilatés.
  • Il purifie la peau.
  • Cicatrisant et réparateur, il aide à reconstituer la peau au niveau des plaies, des coupures et des lésions d'acné.
  • Anti-âge,  il contribue à lutter contre les effets du vieillissement cutané et prévient l'apparition des rides.
  • Très efficace pour stopper les petits saignements et les microcoupures (de rasoir par exemple).
  • Il raffermit la peau et redessine le contour du visage.
  • Favorise la micro-circulation.

L'hydrolat de ciste : mon avis : 


Quand j'ai ouvert le flacon, j'ai trouvé son odeur épouvantable ! Forte, désagréable, et en plus j'avais un flacon de 200 ml car il n'est pas vendu en 100 ml chez AZ. Je suis passée outre cette odeur en espérant qu'il soit efficace, et je m'y suis habituée assez vite. 
Je l'ai choisi pour ses propriétés cicatrisantes, car malgré une acné plutôt légère, j'ai souvent des boutons sur le menton, et j'ai parfois du mal à m'empêcher de vouloir accélérer leur disparition de manière un peu barbare. 
J'ai trouvé que cet hydrolat améliorait l'état de la peau de mon visage, surtout au début. Il a contribué à la diminution de mes boutons et à la réparation de ma peau. Je pense que je le rachèterai, son odeur n'est plus si pénible qu'au début, et ses propriétés sont vraiment intéressantes. 


En attendant je vais tester les hydrolats de rose de Damas et de Bambou. Je sais déjà que j'adore l'odeur de l'hydrolat de rose, même si le premier flacon que j'ai reçu était contaminé et que j'attends impatiemment un flacon pur! 

lundi 21 avril 2014

L'Etranger - Jacques Ferrandez - d'après l'oeuvre d'Albert Camus

"Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas." Ces deux phrases sont tout ce que je connaissais de l'Etranger de Camus. Un début intriguant, et pourtant je n'ai jamais ouvert ce roman durant ma jeunesse bibliophage. Quand j'ai vu l'Etranger dans la sélection des BD du festival d'Angoulême, je me suis dit qu'il était temps d'en savoir un peu plus sur cette histoire. J'ai rempli le formulaire du site Price Minister pour recevoir gratuitement un exemplaire de la BD adaptée de l'oeuvre de Camus. Et le voilà dans ma boîte aux lettres. Je vous livre donc l'avis d'une personne qui n'a jamais lu l'oeuvre d'origine, et qui n'a plus beaucoup le temps de lire pour le plaisir.


Mon avis :
La BD est découpée en deux parties.
Le héros, Meursault, est présenté dans les différentes scènes comme un homme indécis, blasé, qui ne ressent rien, ne pense rien, ne désire rien... La lecture de cette première partie m'a laissé ce sentiment de "ni chaud ni froid". Je ressens pour le personnage ce qui semble émaner de lui : de l'indifférence. Et, comme beaucoup d'entre vous j'imagine, j'aime pouvoir m'identifier au personnage principal, ressentir des choses avec lui, me demander ce qui va lui arriver... Dans la première partie j'ai eu l'impression de parcourir mon journal en ayant autre chose en tête, je n'ai pas du tout accroché. 
La deuxième partie du livre s'ouvre avec l'arrivée en prison du personnage principal (si vous voulez savoir pourquoi, lisez le livre ;) ).Un semblant de personnalité commence péniblement à se développer dans sa cellule, mais on retrouve encore des moments où le personnage recouvre son impassibilité. Je l'avoue, je me suis ennuyée à la lecture de ce livre. Les seuls moments où le "héros" dévoile quelques ressentis sont les moments où il est seul et se laisse aller à penser.

La fin de l'histoire devient plus intéressante, mais j'aurais aimé entrer dans le livre avant les dernières pages. J'ai presque envie de qualifier le personnage principal d''handicapé social", qui sait penser mais a du mal à interagir, ne se comporte pas comme la société le voudrait.  L'Etranger, j'imagine que Camus a appelé son héros ainsi pour illustrer le caractère étrange, différent de Meursault aux yeux du monde. Meursault est un étranger qui ne vit pas dans son pays, et qui semble parfois même étranger à sa propre existence. J'aurais aimé m'attacher un peu à ce personnage qui n'est pas le monstre que l'accusation veut décrire lors de son procès. Je suis quand même injuste à dire que je ne ressens rien, car je ressens sûrement ce que l'auteur a voulu transcrire. 

Comme je vous l'ai dit, je ne peux pas comparer la BD avec le roman. La personnalité du héros ressortait-elle différemment dans l'oeuvre d'origine? Aurais-je plus accroché à l'histoire de Meursault? Aurais-je ressenti quelque chose de plus fort? Je n'en sais rien.

Quant aux illustrations, j'ai aimé l'alternance des dessins d'arrière-plan, qui me font penser à des aquarelles, et des cases de la BD avec des traits plus appuyés. J'ai retrouvé dans cette BD le pouvoir des images, tout ce qui peut être dit sans texte... 


Il me faut maintenant noter cette BD, j'ai plus de facilité à exprimer mon ressenti avec des mots qu'avec des nombres. Mais puisqu'il le faut, je mettrais un 9/20. Je n'ai pas été transcendée, je n'ai pas été émue, mais j'apprécie la qualité graphique de la BD.

Cette bande dessinée est disponible sur le site de Price Minister au prix de 20.90 €. 

mercredi 16 avril 2014

Hors sujet

J'ai été peu présente sur le blog dernièrement, parce que je préparais mon concours. Aujourd'hui je peux vous annoncer que je suis officiellement professeur des écoles !


C'est l'aboutissement de 2 ans de travail intensif, j'ai plein de projets, il fait beau...  Je vous retrouve très vite pour de nouvelles tambouilles ! Et un article "littéraire". Et quelques posts "jardin".

jeudi 10 avril 2014

shampoing solide au shikakaï

Me voilà de retour, pour vous parler du shampoing que j'utilise actuellement. J'adore le shikakaï utilisé seul, mais ça prend du temps et ce n'est pas ce qu'il y a de plus pratique pour se laver les cheveux (ni ce qu'il y a de plus agréable quand un grain de shikakaï atteint les yeux!). Pour ce shampoing je suis donc repartie sur la base de mon dernier shampoing solide (non publié), en remplaçant quelques actifs par 10 % de shikakaï. 

La recette : 

40 % de SCI
25 % de SLSA
-
2 % de cetearyl alcohol
5 % d'olivem 1000
6 % de beurre d'amande
-
8 % d'eau
10 % de shikakaï
1 % d'acide salicylique
2 % de provitamine B5
0.5 % d'HE de pamplemousse
0.5 % d'HE de palmarosa

Le choix des ingrédients : 

J'ai donc réutilisée une base que j'avais adaptée d'un shampoing de Caly. Pour les tensioactifs, je n'utilise plus de SCS sur mes cheveux, il est réputé agressif et je cherche de la douceur. Le mélange cetearyl alcohol, olivem et beurre d'amande sert à apporter un peu de gras pour adoucir le shampoing, mais il est également durcissant et "liant". Le shikakaï est là pour son côté lavant doux et fortifiant. L'acide salicylique est entre autres anti-pelliculaire et assainissant. La provitamine B5 fait partie des classiques pour moi, elle est hydratante et fortifiante. J'ai choisi les huiles essentielles de pamplemousse et de palmarosa pour leurs multiples propriétés. 

Verdict : 

J'utilise ce shampoing depuis un mois et je trouve qu'il me rend les cheveux doux. Et ce n'est pas seulement l'effet de mon après-shampoing, car je n'utilise ce dernier que sur les longueurs et pointes. Le shikakaï n'est sans doute pas pour rien dans cette douceur. J'ai de moins en moins de démangeaisons du cuir chevelu, j'espère arriver à les éradiquer totalement (je pense me concocter très bientôt une lotion pré-shampoing pour le cuir chevelu). Affaire à suivre ! 


mercredi 12 mars 2014

des graines pour mon jardin

Je viens de recevoir des graines bio que j'ai commandées sur kokopelli =) C'est un site qui vend énormément de semences, pour que les OGM ne tuent pas la diversité. Il faut que j'attende d'avoir fini mon concours pour pouvoir me mettre à jardiner, mais j'ai déjà hâte de pouvoir semer tout ça !


J'ai pris principalement des graines de fleurs, parce que j'ai déjà des graines d'aromatiques à semer.

des fleurs bleues (qui se mangent, sauf la nigelle)

des fleurs mauves et jaunes, pour macérats et tisanes
des aromatiques, j'adore la coriandre! (cuisine indienne <3)
de la mélisse (tisanes encore), des radis, et du persil en cadeau =)
Avec ça j'aurai de quoi m'amuser, mais en attendant je me replonge dans mes révisions.
Une petite dernière pour la fin, germination d'aneth

jeudi 6 mars 2014

Après-shampoing test AZ fragrance Baby Doll

Je vous présente mon dernier après-shampoing, que j'ai voulu plus épais que les derniers. J'avais beaucoup aimé mon premier AS maison, fait avec l'ancienne AZ box pour les cheveux, et comme il avait un assez fort pourcentage de BTMS j'en ai aussi mis pas mal dans cette nouvelle recette. J'en ai profité pour tester la nouvelle fragrance Baby doll, que j'avais reçue avec les voeux de bonne année d'Aroma-zone.


La recette : 

PHASE A : 
10 % d'huile de coco
3 % d'huile de brocoli
8 % de BTMS

PHASE B : 
68.9 % d'eau
3 % de glycérine

PHASE C : 
2 % de phyto'liss
2 % de provitamine B5
2.5 % de fragrance Baby doll
0.6 % de cosgard

Verdict :

Je sens que cet AS est plus riche que d'autres : si j'en mets trop je sens que mes longueurs sont moins légères que d'habitude, mais je l'aime beaucoup, il faudrait que je le teste en masque avant-shampoing. 
Pour ce qui est de la fragrance, je suis conquise : l'odeur poudrée se développe et on sent autre chose que le géranium, qui prédomine vraiment en la sentant au flacon. Je confirme mon idée de l'utiliser dans une crème pour le corps, je pense qu'elle doit être top dans une crème épaisse cocoon pour l'hiver (à faire donc l'hiver prochain). 



mardi 4 mars 2014

Résultat concours savon de la ruche

Un petit article pour annoncer le résultat du mini-concours pour gagner mon savon de la ruche. Vous avez été 31 à participer, et la gagnante désignée par Random est Bulles et Perles avec le numéro 3.


J'attends ton adresse via le formulaire de contact pour t'envoyer ce petit savon pour finir l'hiver en douceur =)

PS : en parlant de concours, je passe des oraux de concours début avril, alors le blog va hiberner quelques temps, mais je reviens vite, promis!